Les principaux groupes musculaires

Si vous débutez en musculation, alors les lignes qui suivent doivent grandement attirer votre attention. Avant de commencer votre initiation et vos entraînements, il est recommandé de connaître les différents muscles du corps. En quelque sorte, vous avez besoin d’un cours théorique d’anatomie ! Cette connaissance des divers muscles du corps est nécessaire. D’une part, vos programmes d’entraînement sont construits sur eux. D’autre part vos coachs et vos entraîneurs, ainsi que les organisateurs de compétitions utilisent les noms de ces muscles dans les consignes et les conseils. Les muscles du corps peuvent être classés en différents groupes.

Liste des différents groupes

Le groupe le plus connu, c’est sans nul doute les bras. Dans ce groupe, vous avez, de bas en haut, l’avant-bras, puis le biceps et enfin le triceps. Chaque bras possède ces trois muscles. Moins connues, les épaules constituent un groupe à part entière. Biceps, triceps et épaules font partie des muscles sollicités lors d’un entrainement push pull legs. Le reste des muscles du corps sont répartis dans les pectoraux, les dorsaux, l’abdomen ainsi que les jambes. Les muscles de ces dernières sont les quadriceps, les ischios-jambiers, les fessiers ainsi que les mollets. En tout, on dénombre donc six groupes musculaires sur le corps humain.

La gestion des différents groupes

Chaque fois que vous avez un entraînement, vous aurez à travailler chacun de ces groupes musculaires. Au fur et à mesure que vous gagnerez en force et en endurance, vos entraînements seront plus structurés, tant et si bien qu’une seule séance sera dédiée à un ou deux groupes musculaires au grand maximum.  Oui, la musculation nécessite d’être méthodique si l’on souhaite avoir des muscles harmonieux. C’est disgracieux d’avoir un déséquilibre au niveau des formes : sur un côté, vous avez des muscles saillants alors que sur d’autres régions du corps les protubérances musculaires sont à peine visibles. Sachez que pour compenser la diminution du rythme d’entraînement portant sur un groupe musculaire, il suffit d’augmenter l’intensité de la séance d’entraînement. En clair, la séance est plus dure, plus contraignante. C’est ce principe que l’on appelle split.

La connaissance approfondie des groupes musculaires

Si vous souhaitez faire un travail efficace de musculation, vous devez vous informer sur chacun des muscles formant chaque groupe de muscles. Quelles sont leurs spécificités physiques ? Quels liens et interactions entretiennent-ils avec le reste du corps ? À quoi servent-ils ? Essayez d’être incollables sur ces muscles. Plus vous les connaîtrez et les maîtriserez, plus vous serez capable d’améliorer vos séances d’entraînement en réalisant des exercices parfaitement adaptés à la situation des muscles. Vos enquêtes vous mèneront sûrement à découvrir que les grands groupes de muscles cités précédemment forment les muscles superficiels. Ils sont la partie visible de la musculature, car ils dissimulent ce que l’on appelle les muscles profonds. Ces derniers sont voisins des articulations et ne sont pas spécialement volumineux. Ceux qui pratiquent le bodybuilding en niveau professionnel sont familiers à ces deux catégories de muscles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *